Partagez | 
 

 Moegami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


Invité

MessageSujet: Moegami   Dim 25 Mar - 23:35


MOEGAMI

    Feat Moegami, Okami

      Sexe : M.
      Orientation sexuelle : Bisexuel
      Age : Inconnu.
      Date de naissance : Un jour de fortes chaleurs, surement.
      Race : Divinité.
      Ce qu'il aime : Le feu et ses dérivés (Captain Obvious is here). Fumer. Boire. Lezarder. Provoquer les autres. Les observer. La compagnie des autres Dieux.
      Ce qu'il n'aime pas : Les Yokais, évidemment. Les menteurs et les hypocrites. Le froid.


    HISTOIRE
    Le récit de la vie de Moegami. Futilité que tout cela. Le but de son existence n'était-il point le même que tout les autres dieux ? Suivre dans un amour aveugle et une foi mesurée la grande déesse qu'était Amaterasu ? C'était là le plus important, et le reste n'est au final que broutilles.
    Malheureusement, les Humains ont tendance à porter importance aux moindres détails, quant bien même cela leur gâche ce temps si précieux qu'ils n'ont qu'en quantité très limitée.

    Comme la grande plupart de ses congénère, le dieu du feu a vu le jour il y a tant de siècles que tout n'est que souvenirs flous pour lui. Au commencement était le Soleil, et il naquit juste après. L'astre brillant de milles feux fut la première chose qui croisa son regard. Peut-être que cela expliquait sa passion pour ses chauds rayons. Ou peut-être y était-il prédestiné. Il était né en temps que dieu des flammes, il ne pouvait qu'être fasciné et tomber amoureux de l'astre solaire.

    Pendant les millénaires à venir, Moegami s'échina sans discontinuer à sa tache. Seconder Amaterasu était une chose qui lui était totalement naturelle, et il exécutait ce travail sans réfléchir, par réflexe. Il en ressentait même du plaisir et de la satisfaction. Puis, lui qui était le "Blazing God" prit, à l'instar des autres, une forme animale afin de suivre et d'aider Shiranui, la première incarnation d'Amaterasu la Grande sur Terre. Orochi souhaitait faire sombrer le monde dans la dévastation et le chaos, instaurant les ténèbres partout sur son passage. Ils devaient agir. Fier comme un coq, ardent comme l'élément qu'il représentait, voila donc son animal totem. Moegami fut, à compter de ce jour, le Coq de feu. Guidé par tout le respect qu'il ressentait envers ses camarades, il aida le loup blanc à sceller Orochi dans une prison dont il n'était jamais censé pouvoir s'échapper.
    Ainsi, la paix s'installa à nouveau au Nippon. Les Dieux se retirèrent, un à un. Le Mal ayant été fait prisonnier, ils n'avaient plus qu'à veiller de loin à la vie paisible de leur si chére contrée.

    Cependant, les choses ne se passèrent pas ainsi pour Moegami.Il tomba dans un piège. Lui. Le grand Moegami. Sans même avoir pu réagir, il se fit enfermer par les restes des pouvoirs de Yokais qui empuantissaient encore l'air de leurs miasmes. Retenu contre sa volonté à l'intérieur d'une statue à son effigie, esclave entravé, il était à présent enchainé dans les tréfonds de la Cave de la Lune, l'endroit même où Orochi siégeait, normalement endormi pour toujours.
    Le dieu du feu s'était fait avoir comme un débutant. Sa fierté en prit un coup tel que cette douloureuse histoire est surement le seul sujet tabou chez lui aujourd'hui. Lui qui était un des plus grands combattants des treize divinités dû essuyer avec difficulté cet affront. Enclavé dans sa prison, de plus en plus faible mentalement comme physiquement du fait de la proximité de la présence d'Orochi et de sa noirceur, le coq n'eut d'autre choix que d'attendre, et attendre encore.

    Cent ans plus tard, il sentit qu'Orochi fut libéré. Il assista, impuissant, à sa reprise de pouvoir depuis la Cave de la Lune. C'était un nouveau coup porté à son honneur. Mais une lueur d'espoir s'éveilla en lui. Car il sentit également que là-bas, à l'extérieur, quelque part, Amaterasu était de retour.
    Il fut l'une des dernières divinités du pinceau que la déesse retrouva. Lorsqu'elle le libéra, ce fut comme une seconde naissance à ses yeux. Déterminé à prendre sa revanche sur les yokais, il offrit une partie de ses pouvoirs à la Louve, suivant ainsi l'exemple de ses partenaires.

    Et leurs efforts paiyerent. A nouveau, la paix fut instaurée, et Orochi définitivement mit hors d'état de nuire. Cependant, Moegami n'était pas satisfait. Une part de lui avait peur de s'ennuyer avec un tel vent de calme soufflant sur la contrée.
    Le répit fut d'ailleurs de bien courte durée. Un certain Huzuni venait d'apparaitre. Et avec lui, foule de Yokais qui, dans une idée malsaine et lâche, prirent forme humaine.
    Rappelés par Amaterasu, les Dieux Célestes firent de même, afin de l'aider dans sa nouvelle quête. Ils se devaient de protéger à nouveau le Nippon de tout Mal.
    Quant à Moegami, sa part guerrière ne put que se réjouir de cette nouvelle.



    PHYSIQUE
    Prenez un coq (Attention hein. Un beau coq, en bonne santé, dans la fleur de l'âge, tout ça). Prenez Moegami. Posez les deux côte à côte. A présent, essayez de deviner qui est qui.

    Cette phrase d'introduction est stupide, mais également très révélatrice.

    Autant le dire cash : Moegami est doté d'un physique et d'une allure générale particulièrement atypiques, même parmi les autres dieux. Son apparence humaine tout du moins. Outre les sempiternels tatouages rouge vif s'étendant sur son front et longeant largement les bords extérieurs de ses yeux, à la manière de certaines geïshas, il ne passe pas à coté de l'évidente chevelure blanche, marque de fabrique des divinités du pinceau. Un blanc pur, parfait. Ainsi qu'une coupe exagérément courte. Avec une certaine excentricité dans son cas, cependant. Deux mèches de chaque coté des tempes, accompagnées d'une longue et fine queue de cheval, le tout d'un rouge aussi puissant que ses tatouages. Une queue de cheval rattachée par ailleurs à une crête des plus tape-à-l'oeil dont il est particulièrement fier. Sans compter ses yeux dorés, aux pupilles en fentes, avec lesquels il sonde les gens. Rajoutez au tableau un visage assez fin ainsi qu'un éternel sourire en coin, et voila. Difficile de ne pas remarquer un tel énergumène. Et encore, on ne vous a pas parlé de sa tenue.

    Tenue elle aussi à classer dans la famille des "moins discret que ça, tu meurs". Un kimono blanc à doublure rouge, ornés de superbes motifs de flammes, simplement posé sur ses épaules, ouvert sur un torse à la masculinité sans équivoque et aux muscles bien taillés. Aucun autre vêtement - autant dire que Moegami n'est pas fait pour Kamui - si ce n'est un hakama assorti. En guise de chausses, de simples morceaux de tissu carmin, les mêmes que les bandages qu'il a aux bras. Reste à ajouter la longue et lourde pipe gravé qu'il garde en permanence au coin de bouche, toujours allumée, et vous avez le tout.

    Sa forme animale n'est pas en reste et a souvent tendance à surprendre. Revenez me voir un peu plus tard et osez me dire en face qu'un coq géant qui débarque dans des myriades de flammes armé d'une pipe imposante, ça n'a rien d'étonnant, et on en reparlera.



    CARACTÈRE
    Moegami est à l'image du feu qu'il représente. Tranquille, chaleureux et rassurant lorsqu'il est maîtrisé. Mais dès qu'on le provoque, il ne laisse sur son passage qu'une vague trainée de cendres.

    Effectivement, le dieu des flammes est assez compliqué à appréhender. D'un naturel jovial, il sait jouir des choses simples de la vie. Boire du saké sur la véranda en compagnie de Kasugami, s'endormir en plein soleil, profiter du silence, apprécier un festival lors d'un chaud soir d'été... Les petites choses lui plaisent et lui suffisent. De fait, de par son coté franc et jovial, il sait être d'une compagnie particulièrement agréable. Amical, parfois un peu trop bavard, il n'est pas homme à s'arrêter aux apparences.
    Car il est esthète. Esthète des mots, esthète du monde. Moegami aime la beauté, où qu'elle se trouve. Cette même beauté qui, à ses yeux, peut avoir nombre de forme. Tel que l'on peut tour à tour trouver le feu magnifique ou horrible, il est capable de voir cette beauté en toute chose. Et son naturel honnête l'aide beaucoup dans cette entreprise. Jamais il n'hésitera à dire ce qu'il pense, même si cela peut blesser. Ne lui en voulez pas, il est ainsi, il ne supporte pas que l'on dissimule les choses.

    Mais il n'est pas rude pour autant. D'une prévenance discrète envers son entourage, il sait quels sont les mots qui aideront les autres, bien que sa méthode semble particulièrement étrange au premier abord. S'il dit au gamin qui vient de se blesser d'arrêter de chouiner, c'est pour mieux l'encourager à se relever tout seul par la suite. S'il annonce brusquement une horrible nouvelle, c'est pour pouvoir se pencher au plus vite sur la solution. S'il n'a aucun mot gentil ou réconfortant lorsque l'on pleure devant lui, c'est pour mieux faire comprendre son inquiétude via des gestes doux et un petit sourire compatissant. Les concepts d'hypocrisie ou de sollicitude factice ne sont pas pour lui.

    Cependant, malgré l'affection et l'intérêt sincère dont il peut faire preuve envers ceux qui compte pour lui, Moegami est particulièrement joueur et provocateur. Il aime titiller les gens. Les taquiner. Il adore ça. Souvent, c'est par amusement affectueux. Parfois, c'est simplement car il se sait en permanence supérieur à ses ennemis. Plus rarement, c'est pour sciemment provoquer la bagarre lorsqu'il s'ennui. La divinité a du bagou ainsi qu'un bon sens de la répartie, et s'en sert allègrement. Il sait taper là où ça fait mal. Très observateur, il est capable de comprendre une personne en un regard, et il ne lui en faut pas plus pour aisément deviner quels sont les sujets sensibles et les phrases qui énerveront.
    Et parlons d'observation, en effet. A force de pratique, après des années à essayer de comprendre le monde et ce qui l'entoure, il a réussit à calmer la fougue de son ancienne jeunesse pour devenir un dieu sage et cultivé. Mais malheureusement pour lui, cet amont de savoir et son tempérant impétueux ont fait de lui une personne léééégéééérement mauvaise perdante. ...Car oui, il faut le dire : Si Moegami adore la compétition et le jeu, il déteste perdre. Il nie toute défaite, toute erreur, tout échec. Et il ne supporte pas qu'on lui rappelle ses inadvertances et ses bévues.

    Doit-on également préciser qu'il est d'un naturel fort séducteur ? En grand amoureux de la beauté et de la joliesse, Moegami aime à charmer ceux qui auront réussit à éveiller son intérêt. Homme comme femme, peu lui importe, il ne regarde rien d'autre que le coté esthétique de la chose. Ce qu'aime le dieu des flammes, c'est non seulement le sentiment de satisfaction qui l'emplit lorsqu'il a réussit à appâter une cible, mais aussi et surtout tout le jeu de séduction, d'attirance et d'influence qui se tisse auparavant. Que ce "jeu" dure quelques heures, quelques jours, ou quelque mois ne change rien pour lui. En revanche, tout ne reste rien de plus que de l'amusement consentant. Toujours galant et poli, il n'a jamais, ou rarement, eu à souffrir d'un quelconque problème avec une damoiselle ou un jouvenceau insatisfait. De temps en temps, il s'amuse ainsi avec ses congénères célestes, histoire de voir s'il est capable de faire succomber les plus coriaces d'entre eux. C'est un simple défi qu'il s'est lancé à lui-même.

    D'un rapide constat, il est donc facile de dire que Moegami est une personne dont on ne risque pas grand chose, si ce n'est de tomber dans son jeu. Il est pourtant un dicton qui le défini bien. Il faut se méfier de l'eau qui dort. Et là en l'occurrence, c'est plutôt du feu qu'il faut se méfier. Hautement versatile, il est considéré par beaucoup comme le plus redoutable des dieux du pinceau. En effet, une fois au combat, il n'hésitera pas à y aller à fond, risquant sa vie avec plaisir. Exalté, vif, volcanique, il est d'une confiance exacerbée, animé d'un sentiment de supériorité qui lui jouera surement des tours. Mais plus que tout, son petit plaisir, c'est de tourner en ridicule ceux qui ose l'affronter.






      Puf : Dafuq ?
      Age : Beaucoup.
      D’où as-tu connu le forum ? : Partenariat.
      Qu'en pense tu ? : C't'une question piège ?
      Autre :


Dernière édition par Moegami le Lun 26 Mar - 22:26, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">


Messages : 225
Date d'inscription : 30/12/2011
Localisation : Dans la neige <3

MessageSujet: Re: Moegami   Dim 25 Mar - 23:45

    Bienvenu /o/ (encore XD)
    Et bonne chance pour la suite :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testdetamama.forumgratuit.org


Invité

MessageSujet: Re: Moegami   Lun 26 Mar - 22:24

    Ahah, merci bien. ♥
    Quoiqu'il en soit, fiche terminée, faisons péter le saké.
Revenir en haut Aller en bas
avatar')">


Messages : 225
Date d'inscription : 30/12/2011
Localisation : Dans la neige <3

MessageSujet: Re: Moegami   Lun 26 Mar - 22:26

    J'aime beaucoup ton style d'écriture èé ! Je n'ai rien à redire non plus à toute cette jolie fiche donc je te valide de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://testdetamama.forumgratuit.org


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Moegami   

Revenir en haut Aller en bas
 

Moegami

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Okami :: Avant le rp :: Portraits :: Présentations validées-